vendredi 23 juin 2017

Complice(s)

Titre : Complice(s)
Auteur : Eireann Corrigan
Traducteur : Pascale Houssin
Editeur : Milan
Collection Macadam
Nombre de pages : 311
Résumé :
Leur plan : simuler un enlèvement.
Leur but : faire parler d'elles.
Chloé et Finn en sont convaincues : être intelligente, jolie et sportive ne suffit pas. Pour avancer dans la vie, il faut devenir quelqu'un.
Quel que soit le moyen,
et à n'importe quel prix.
Leur plan est parfait. 

Le titre du livre m'a tout de suite attirée, et si le résumé m'a un peu refroidie, j'ai finalement décidé de quand même le prendre. Et puis, il était au rayon nouveautés de la médiathèque ET J'ADORE LES NOUVEAUTES ! ( pardon )

Toujours est-il que je me suis lancée assez rapidement dans la lecture, plutôt impatiente de voir comment tout cela allait tourner. Mais très vite, j'ai un peu déchanté. En effet, les événements sont extrêmement longs à se mettre en place. On pourrait penser : chouette, on est tout de suite au coeur de l'intrigue, mais en fait, il faut un temps pour s'habituer à l'intrigue et se laisser captiver, les éléments qu'on nous fournit ne suffisent pas à capter l'attention dès le début. Cependant, une fois rentré dans l'histoire, on se retrouve pris au jeu et on commence à se laisser embarquer. Finalement, jusqu'à la fin, j'ai été tenue en haleine ! D'ailleurs, la fin m'a énormément plu, c'est la chose la plus positive du roman je pense, je la trouve juste extraordinaire, et géniale ! Je suis vraiment heureuse que l'auteur ait choisi de faire ainsi et je suis vraiment contente de la manière dont elle clôt ce récit.

Côté plume, il n'y a pas grand chose à dire dessus. Elle n'est pas extraordinaire, ce n'est pas une plume dont je me souviendrai et que je serai capable de me reconnaître, mais elle est diablement efficace pour ce qui est de nous faire partager les émotions de la protagoniste, Finn, et elle reste fluide et agréable à lire.

Par contre, les personnages m'ont vraiment, vraiment dérangée. Je n'ai pas du tout réussi à m'attacher à Finn et Chloé ( bien que, vers la fin, j'avais quand même bien moins de mal avec Finn qui, malgré tout, reste dotée de qualités intéressantes ). Déjà, rien que l'idée qui leur est venue à l'esprit me dérange vraiment, je la trouve assez malsaine, et je sais que des adolescent(e)s font pareil dans le monde réel et ça, ça me perturbe au plus haut point. Après, comme je l'ai dit, j'ai réussi à m'habituer à Finn, ce personnage quelconque, une anti-héroïne par excellence ( ce qui est quand même assez original dans une culture où les personnages de roman sont souvent beaux à tomber, intelligents, courageux, débrouillards... ), mais pas à Chloé, qui pour moi est restée détestable d'un bout à l'autre du roman. C'est dommage, car en les comprenant mieux j'aurais peut-être plus pris de plaisir à ma lecture et j'aurais mieux saisi les visées de ce roman.

Au final, une lecture dont je sors mitigée, avec des points positifs ( une plume efficace, une fin parfaite, une intrigue assez prenante à partir d'un certain point ) et négatifs ( un début pas très prenant, et des personnages dérangeants ). Néanmoins, je trouve que c'est tout de même un livre intéressant à lire. 

Résultat de recherche d'images pour "image petite étoile colorée jaune"Résultat de recherche d'images pour "image petite étoile colorée jaune"Résultat de recherche d'images pour "image petite étoile colorée jaune"
3/5

jeudi 22 juin 2017

L'étrange cas du Dr Jekyll et de M. Hyde

Résultat de recherche d'images pour "l'étrange cas du dr jekyll et de mr hyde pocket"Titre : L'étrange cas du Dr Jekyll et de M. Hyde
Auteur : Robert Louis Stevenson
Traducteur : Georges Hermet
Editeur : Pocket
Collection Classiques
Nombre de pages : 116
Résumé :
Quand la nuit tombe, le terrifiant Mr Hyde se faufile dans les ruelles désertes et martyrise fillettes et vieillards avec un sang-froid démoniaque. Chacune de ses apparitions inspire le frisson. Pourquoi cet être abject est-il protégé par le respectable Dr Jekyll, gentleman et philanthrope reconnu à Londres ? Pour Mr Utterson, notaire de son état, il ne peut s'agir que de quelque manipulation diabolique. Chef-d'oeuvre du récit d'épouvante, inspiré d'un cauchemar de l'auteur, L'Etrange Cas du Dr Jekyll et de Mr Hyde fascine aussi par son réalisme psychologique.

Robert Louis Stevenson, c'est un auteur dont je ne me suis pas fan. J'ai à ce jour fait deux tentatives de lecture de L'Ile au trésor, ce qui s'est soldé par deux abandons. Donc, forcément, en me lançant dans celui-ci, j'avais de l'appréhension, mais en même temps le résumé m'a toujours tentée alors... j'ai fini par me lancer.

Je m'attendais à être immédiatement plongée au coeur de l'action, au coeur de l'intrigue. Au lieu de ça, l'auteur commence doucement son intrigue, avec un personnage secondaire comme narrateur, pour découvrir les choses d'un point de vue extérieur, en menant son enquête. Il faudra attendre la fin pour avoir l'histoire du point de vue du docteur ! Si cela m'a un peu gênée au début, je m'y suis très vite habituée et est finalement trouvé cela plus intéressant à lire, plus dynamique, avec plus de suspens. Ainsi, l'intrigue de cette grande nouvelle est, au contraire de l'Ile au Trésor, très addictive.

Le livre se lit donc très vite, et la lecture en est agréable. En à peine plus de 100 pages, l'auteur nous fait passer par toutes les émotions. Grâce à sa plume, agréable à lire et fluide ( pas comme dans l'Ile au trésor !!! ) qui a le chic pour faire monter la tension au bon moment, j'ai passé un excellent moment, je me suis sentie impliquée dans cette lecture qui m'a beaucoup fait réfléchir. Que du bonheur !

Les personnages sont peu nombreux mais intéressants à suivre. Le personnage du Dr Jekyll est très creusé, ce qui est le but, et c'est fascinant de le découvrir. La psychologie, chez lui, est vraiment poussée... à côté, le notaire fait un peu plus pâle figure, il est plus effacé, moins complexe, je ne me suis pas du tout attachée à lui, bien que ce soit lui que le lecteur suit. C'est plutôt dommage, car je pense que j'aurais encore plus adhéré à l'histoire !

Avec mes difficultés avec l'auteur, je craignais de passer un mauvais moment, mais pas du tout ! Ce classique fait réfléchir efficacement, tout en étant palpitant et efficace. Le seul défaut que j'aie pu lui reprocher reste assez minime, et je suis soulagée d'avoir autant aimé !

Résultat de recherche d'images pour "image petite étoile colorée jaune"Résultat de recherche d'images pour "image petite étoile colorée jaune"Résultat de recherche d'images pour "image petite étoile colorée jaune"Résultat de recherche d'images pour "image petite étoile colorée jaune"Résultat de recherche d'images pour "image petite étoile colorée jaune"
5/5

mercredi 21 juin 2017

Le Pacte, tome 1 : Vengeance

Titre : Vengeance
Tome 1 de la trilogie Le Pacte
Auteurs : Jenny Han et Shiobhan Vivian
Traducteur : Carine Roulet
Editeur : Panini Books
Pas de collection particulière
Nombre de pages : 310
Résumé :
La vengeance est un plat qui se mange à trois. Jar Island est un endroit idyllique, un lieu où l’on n’a pas besoin de verrouiller les portes le soir, où les parents sont sereins en sachant que leurs filles dorment sagement dans leur lit. Mais parfois, des malheurs arrivent à des filles bien, et la seule manière d’y remédier consiste à faire des choses peu recommandables… […] Ces trois filles très différentes souhaitent toutes la même chose : se venger. Et elles ne renonceront pas tant qu’elles ne seront pas toutes parvenues à leurs fins.

J'ai repéré ce livre à la médiathèque : avec son résumé accrocheur et le nom des auteurs qui ne m'étaient pas inconnues, je me suis dit que ce serait une lecture idéale en ce début d'été et cette température... caniculaire.

Ce roman est très addictif. Immédiatement, on est plongé dans l'histoire à travers les points de vue de trois filles. Le fait que le point de vue change régulièrement apporte fraîcheur et dynamisme à la lecture, donne envie d'en savoir plus. L'idée de base est assez originale et très attirante, et les auteurs la traitent très bien. D'un bout à l'autre du roman, j'ai été totalement emportée par ma lecture, impossible de m'en détacher ! Au final, une histoire palpitante, attractive dès le début. Fraîcheur, dynamisme, c'est une lecture idéale pour l'été ! De plus, j'ai trouvé que les auteurs évitaient globalement les écueils des clichés, certes il y en a quelques uns mais ça ne m'a pas énormément gênée, ça ne m'a pas non plus sauté aux yeux. Au final, les auteurs surprennent beaucoup ( notamment à la fin ! ) et innovent, ce qui est vraiment agréable. J'ai maintenant très envie de lire la suite !

Le style d'écriture est fluide, agréable à lire, sans non plus se montrer extraordinaire. Mais il remplit bien son office en révélant efficacement les émotions des personnages et en permettant au lecteur d'être totalement plongé dans l'histoire. Il correspond parfaitement au roman, et c'est tant mieux.

Les personnages ne sont pas vraiment clichés, contrairement à ce que je redoutais un peu. Bien sûr, des personnages comme Rennie sont relativement clichés, mais pas tant que ça, et pas assez pour que ça me gêne. Des personnages comme Alex et Reeve sont aussi plus travaillés qu'ils n'en ont l'air au premier abord, ce qui est génial. Quant aux trois protagonistes, elles sont très différentes, ce qui est très plaisant. Elles sont aussi originales et relativement attachantes, même si toutes ont leurs ( gros ) défauts. Je n'en ai pas vraiment préféré une sur les trois, je ne me suis pas réellement identifiée avec une d'entre elles, même si je les ai toutes les trois apprécié.

Une très bonne lecture estivale, rafraîchissante, avec une intrigue intéressante, des personnages plutôt attachants et un style d'écriture agréable et fluide. Une très belle découverte, j'ai très envie de lire la suite !

Résultat de recherche d'images pour "image petite étoile colorée jaune"Résultat de recherche d'images pour "image petite étoile colorée jaune"Résultat de recherche d'images pour "image petite étoile colorée jaune"Résultat de recherche d'images pour "image petite étoile colorée jaune"Résultat de recherche d'images pour "image petite étoile colorée jaune"
5/5

mardi 20 juin 2017

Amphitryon

Résultat de recherche d'images pour "amphitryon larousse classiques"Titre : Amphitryon
Auteur : Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière
Traducteur : /
Editeur : Larousse
Collection Classiques
Nombre de pages : 211
Résumé :
Le dieu Jupiter est, une fois de plus, amoureux. Mais comment séduire la fidèle Alcmène ? En prenant les traits de son mari ! Son serviteur Mercure, quant à lui, se fera passer pour le valet Sosie. Mais voici qu’Amphitryon et Sosie reviennent de la guerre… Quiproquos, malentendus, rebondissements, Molière manie la fantaisie mythologique avec brio !

Et oui, encore du Molière ! Promis, c'est la dernière ( depuis, j'ai été à la médiathèque et j'ai reconstitué mon stock ! ). Cela faisait un petit moment que cette comédie m'intriguait, car la référence évidente à la mythologie grecque m'intéressait fortement et je me demandais comment Molière traiterait ce sujet. Du coup, c'est la 3eme comédie de Molière que je lis d'affilée.

Encore une fois ( c'est dingue ce que j'ai l'impression de me répéter ) la langue de Molière m'a totalement séduite, avec une innovation de taille qui m'a beaucoup plu : le dramaturge laisse ici tomber les alexandrins pour des octosyllabes, au rythme plus fluide et plus souple. Cela m'a fait plaisir de changer un peu et d'avoir une langue qui acquiert plus de souplesse.

Cette comédie, se situant donc plus dans l'antiquité grecque, m'a agréablement changé des deux précédentes en proposant donc un peu de diversité. Les références à la mythologie étaient fournies et complètes, l'intrigue dynamique, intéressante, et hautement comique, tout en laissant parfois place à un ton plus tragique. Ainsi, j'ai une impression de fraîcheur et de changement, ce qui m'a beaucoup plu !

Les personnages, comme souvent dans les comédies, manquent un peu de profondeur et de traitement, mais comme c'est une caractéristique propre au genre... J'aurais pourtant apprécié une psychologie un peu plus fine chez les personnages, cela fait je pense défaut et m'a un peu déçue.

Une bonne lecture dans l'ensemble avec cette 3eme et dernière comédie que je lis d'affilée : j'ai beaucoup aimé le choix du mètre et du sujet, mais pour moi les personnages manquaient de profondeur et cela m'a plus gênée que dans mes précédentes lectures...

Résultat de recherche d'images pour "image petite étoile colorée jaune"Résultat de recherche d'images pour "image petite étoile colorée jaune"Résultat de recherche d'images pour "image petite étoile colorée jaune"Résultat de recherche d'images pour "image petite étoile colorée jaune"
4/5

lundi 19 juin 2017

L'école des femmes

Résultat de recherche d'images pour "l'école des femmes larousse"Titre : L'école des femmes
Auteur : Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière
Traducteur : /
Editeur : Larousse
Collection Classiques
Nombre de pages : 98
Résumé :
Arnolphe est un homme d'âge mûr qui aimerait jouir du bonheur conjugal, mais il est hanté par la crainte d'être trompé par une femme. Aussi a-t-il décidé d'épouser sa pupille Agnès, élevée dans l'ignorance, recluse dans un couvent.

Je n'avais toujours rien à lire côté médiathèque, et, étant donné que j'ai énormément de Molière dans ma PAL, que Les Femmes Savantes m'avaient donné envie de continuer à lire de la comédie, de lui préférence, je me suis dit que, tant qu'à faire, autant lire celui-ci aussi. Aussitôt dit, aussitôt fait !

Encore une fois, j'ai passé un bon moment, plongée dans cette comédie. L'intrigue est attirante, dynamique et plutôt captivante, les scènes s'enchaînent et toutes sont très comiques, surtout parce que le lecteur sait des choses que les personnages ignorent... ainsi, tout cela est très plaisant à lire, même si la fin est, comme souvent dans les comédies, prévisible. Néanmoins, la manière dont elle est amenée est un peu surprenante, cela crée un rebondissement, de la surprise, ce qui est toujours appréciable. L'idée de départ est à la fois originale et en même temps un peu prévisible, les intrigues amoureuses étant typiques de la comédie. Mais encore une fois, j'ai passé un bon moment.

Les personnages m'ont paru moins clichés que dans la précédente pièce que j'ai lu... enfin, tout dépend des quels. En effet, Horace est plutôt cliché, et c'est un personnage qui est un peu trop survolé à mon goût. Par contre, Agnès et Arnolphe sont beaucoup plus creusés, et j'ai pris beaucoup de plaisir à les découvrir, surtout Arnolphe qui présente selon moi de multiples facettes, et que j'ai pris plaisir à découvrir, à essayer de percer.

La langue de Molière est toujours aussi agréable à lire, avec de magnifiques alexandrins qui rendent le discours théâtral sublime... Encore une fois, un véritable plaisir à la lecture, j'ai vraiment adoré retrouver cette belle langue, bien qu'un peu rigide parfois.

Une très bonne lecture avec cette petite pièce, je n'ai rien à lui reprocher de notable. Très divertissante, c'est, je trouve une lecture d'été idéale pour qui veut s'initier aux classiques ! 

Résultat de recherche d'images pour "image petite étoile colorée jaune"Résultat de recherche d'images pour "image petite étoile colorée jaune"Résultat de recherche d'images pour "image petite étoile colorée jaune"Résultat de recherche d'images pour "image petite étoile colorée jaune"Résultat de recherche d'images pour "image petite étoile colorée jaune"
5/5